Entre quat’z’yeux

Ce n’est pas une, ce n’est pas deux, ce n’est pas trois, c’est quatre expositions à l’affiche ces temps-ci avec du Timor Inside ! Près de Paris ou en régions (diverses), plutôt rural ou plutôt urbain voire industriel, avec des gens bien en face ou en creux dans le décor… Petit récapitulatif.


Le démolisseur sur rendez-vous, et autres métiers rêvés
[des mots de François Chaffin sur des photos d’Ernesto Timor]

Après une première exposition qui s’est achevée le 6 février 2019 à la galerie du centre culturel de Nangis (77) en libre écho à la création de 51 mots pour dire la sueur, ce projet est en recherche de nouveaux partenariats et lieux d’accrochage, qu’on se le dise ! Dossier complet sur demande…
Une présentation et une galerie évolutive sont à voir là-bas.



Héroïnes modernes
[portraits de femmes travaillant dans le secteur de la logistique]

Cette exposition créée en mars 2017 refait surface à l’occasion de la 2e Biennale de la logistique, du 5 au 7 mars prochain, ce sera l’occasion d’une nouvelle installation de grand format dans le parc d’activités de Chesnes, à Saint-Quentin-Fallavier en Nord-Isère, aux portes de Lyon.
Une présentation et une galerie sont à voir ici.



Le fil de la pierre
[sur les traces des tailleurs de granit en Creuse]

Ce projet à cheval entre portraits et photos de paysage a vu le jour il y a bientôt 5 ans sous l’impulsion de la Cie Le Chat perplexe. Spectacle théâtral, bal, livre aux Ardents éditeurs… le dispositif fut riche et polymorphe. Tout cela tourne toujours, et par exemple l’exposition Le fil de la pierre est à l’affiche des centres culturels de Limoges du 5 au 30 mars prochain.
Une galerie est à voir ici, une présentation plus générale ici.



Attention, chantier vivant !
[naissance d’un lieu, le TAG à Grigny]

Mon exposition de photos de chantier à haute teneur symbolique reste visible depuis l’inauguration en décembre dernier, à découvrir sur les murs du foyer de ce lieu ouvert à présent aux chantiers de type culturel !
Une présentation et une galerie évolutive sont à voir sur le site de la Cie l’Amin Théâtre avec laquelle je collabore à pls d’un titre, là-bas.