Plouf

© Ernesto Timor (photos et réalisation graphique)
Plouf, affiche…

Plouf a été créé pour le Printemps des Poètes 2013 en Normandie (dans l’Eure). Depuis, il s’est joué à Bellac, Limoges, Tulle… Deuxième volet de la trilogie 1, 2, 3 dont je vous ai déjà parlé à mesure de son avancement, en commençant par ), j’en ai réalisé les photos de plateau, ainsi que la communication graphique…

Voir les deux autres spectacles de la trilogie : Pseudo, Et Après











Photos de plateau d’Ernesto Timor, réalisées au Théâtre des sept collines, scène conventionnée de Tulle (en Corrèze), janvier 2014.


Le sujet c’est la fin. Cet événement qu’on appelle fin. À un moment donné il se passe… On voit bien qu’il se passe quelque chose. C’est ça qu’on appelle l’événement, l’événement fin.
Et c’est plouf. En fait non, non. C’est pas plouf. Plouf c’est pas l’événement. Pas vraiment. Plouf, c’est autre chose. C’est après. C’est l’après fini. L’ap…fin. L’apfin cut. Le clap… Quand ça coupe. Ça… clac… Ça clic… ça tac… Enfin, c’est le moment où ça pourrait continuer. Comme ça. Juste après la fin. Mais où c’est fini. On voit bien que c’est fini. On a la sensation que c’est fini. On peut se dire, « voilà c’est fini ». Ça va pas continuer. Et ça, ça, c’est plouf…
(Extrait du texte de Jean-Louis Baille.)