Pleine face

Pleine face, photographies de Jean-Luc Fiévet — Graphisme © Ernesto Timor

Pleine face, c’est le titre d’un projet personnel mené par le photographe Jean-Luc Fiévet, installé de longue date à New York mais originaire de Chartres. Il s’expose de novembre 2016 à mars 2017 dans sa ville natale, sur les cimaises du Compa, et un catalogue est publié à cette occasion.
Ce travail d’édition est une réalisation Timor Rocks ! Depuis la conception jusqu’au suivi d’impression en passant par la photogravure de l’ouvrage, un travail exigeant sur le fil de l’ombre et de la lumière, au service d’un regard qui joue souvent à contre-emploi mais toujours avec virtuosité du dispositif du portraitiste de studio…



En avant-première, quelques aperçus du livre fraîchement livré…

Le gros plan(t) n’est pas seulement un cépage ou une technique, c’est une façon de révéler, de dessiner, de signifier… d’affirmer une présence ou un état ; ici un abandon, là une hésitation, un effroi, un cri, une gravité, une langueur, une moue, un trouble…
Du coup, cette série de portraits installe un récit. Celui de nos sentiments les plus communs vus de manière oblique à travers des effets de cadrage, de lumière et des angles de vue qui nous obligent à regarder différemment cet autre qui nous ressemble, avec ses grimaces qui disent plus qu’elles ne cachent.

(Extrait de l’avant-propos signé Jean-Marc Providence, directeur du Compa, directeur de la culture au Conseil départemental d’Eure-et-Loir.)

Pour suivre son travail : www.jeanlucfievet.com.